Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider
Alain Schneider
Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider Monstres à tue-tête - Alain Schneider
Alain Schneider

Monstres à tue-tête

Alain Schneider - Dès 3 ans
Festival LES PÉPITES SONORESPlacement Libre ASSISEn familleHors les murs
Hors les murs
Au Phénix | Rue Arlequin - Chanteloup-les-Vignes
LE PHÉNIX
40 mn
Production : LE SAX

Après Mes petits Moments et Minute Papillon, voici la nouvelle création pour les plus petits d’Alain Schneider ! Il leur a raconté les petits moments de la journée, puis les a familiarisés avec tout plein d’animaux de notre quotidien. Aujourd’hui, c’est aux monstres qu’il s’attaque, qu’il s’attache ! Il les apprivoise et nous les présente d’une manière tout à fait loufoque et décalée. Toujours à la guitare, accompagné de Cyril Dompnier aux percussions multiples, ces deux chanteurs de monstres nous prouvent qu’en les connaissant, on en a plus peur. Une alchimie tout simplement…Monstrueuse !

Alain Schneider : chant et guitare - Cyril Dompnier : percussions et voix - Marinette Maignan : mise en scène - James Angot ou Thomas Jacquemart : régie lumières - Philippe Cailleaux ou Sylvain Beziat : régie son

Alain Schneider

Écrire, composer et chanter pour l’enfant mais aussi pour chaque enfant qui sommeille en nous telle est la « marque de fabrique » d’Alain Schneider, figure incontournable du paysage musical jeune public depuis 2002.

À travers ses textes et ses mélodies, Alain Schneider convoque, interpelle, interroge, éveille, charme, réveille, émeut, aussi bien le petit adulte en devenir que l’enfant éternel tapi dans nos corps d’adultes ; Autre signe distinctif de l’artiste c’est l’extrême exigence qu’il s’impose ne cédant jamais à la facilité, que ce soit dans le choix et l’angle des thèmes qu’il aborde que dans celui des mots qu’il pose sur le papier.

En 2019, la SACEM a récompensé Alain Schneider du Grand Prix du répertoire Jeune Public.

Didier Pallagès